Cet été j’aimerai tant partir en ermite dans un lieu calme et isolé pour lire, lire, lire et lire encore mais surtout pour tenter de finir et peaufiner mon roman. Quoiqu’il en soit, je ne travaillerai pas trop. Je nagerai dans une eau chaude et claire. Nul besoin de khôl ni de parfum, pas plus que de xanax. Danser, je pourrai danser, jouer à faire des grimaces. Le soleil suffira à illuminer mes jours, la nuit inondera mes nuits. Gaïa, Patcha Mama et autre Tierra m’accueillera en son sein. Isba, grotte, tente ou cabane, un toit sans tralala me conviendra. En paix avec moi-même je penserai à tous les êtres humains je penserai à tous les miens. Zoé, Selma, les plus petits. Et aussi à mes parents âgés ainsi qu’à mon compagnon. Le luxe est là. Peu de choses mais l’essentiel. La beauté du monde devant les yeux. La nature pour décor.