Ne m’oublie pas

Catherine Berthelier

Une rencontre hors du temps…

CHAMBON   » Tout comme le 1er livre de C. Berthelier que j ai dévoré, ce 2e d un tout autre genre que le précédent, m’a litterallement transporté dans un univers que l on connaît sans vraiment savoir ce qui se passe réellement et laisse place à pleins de questions. On est très vite pris d affection pour ces 2 personnages, je vous recommande donc vivement de le lire sans oublier de lire son premier roman qui était tout aussi attachant « plus haut que le vol des oiseaux ». Merci pour ce nouveau roman j ai hâte de lire le prochain.  »

Toto2018   » Dès les premières lignes du roman, l’histoire nous happe vers un univers hors du temps. Cela pourrait être une science-fiction, …. c’est une magnifique histoire d’amour où les personnages sont tellement attachants ! J’ ai adoré le premier roman de C. Berthelier (Plus haut que le vol des oiseaux). Pour ce deuxième opus, l’auteur reste fidèle à son écriture fluide et raffinée. C. Berthelier est bouillonnante d’imagination et nous emporte dans son univers ! Cette histoire, on ne l’oubliera pas ! C’est sûr ! « 

Dominique Piecinski   » J’ai adoré ce superbe livre. L’auteur a une écriture tellement addictive qu’on ne lâche plus ce livre jusqu’à la fa fin. On passe par toutes les émotions et on n’arrive pas à l’oublier une fois le livre terminé. C’est un signe évident d’excellence. C’est la deuxième fois que je lis un livre de cette auteure et PLUS HAUT QUE LE VOL DES OISEAUX était déjà un coup de cœur. Avec ce nouveau livre c’est un deuxième coup de cœur réussi.  »

Sigonneau marilyn «  Premier livre que je lis de cette auteure, ma lecture raisonne encore dans ma tête. En cette période de deuil pour le monde de la course automobile, je ne peux qu’avoir une pensée pour Ayrton Senna, Jules Bianchi et dernièrement Anthoine Hubert… Il m’a fallu quelques temps pour écrire ma chronique car je devais sortir de ce monde irréel dans lequel j’étais plongée. Les romans sur le coma me laissent toujours pantoise. Et si cela m’arrivait un jour, mon cerveau se battrait-il pour que je vive ? Car c’est bien de ce sujet dont on parle : quand nous ne sommes plus maîtres de rien, notre inconscient prend le dessus pour le meilleur et pour le pire… Ça fait peut-être un peu cliché mais on s’aperçoit vite que l’on n’est pas grand-chose sur cette terre, que la vie peut basculer d’une seconde à l’autre et que l’on peut tout perdre ou tout gagner. C’est cette belle leçon de vie que nous explique Catherine dans son magnifique roman. Avec sa plume, tout en douceur, elle va nous transporter dans les méandres des hôpitaux, dans les failles du cerveau de ces patients embrumés. Nous allons faire la connaissance de Nathan et Isabelle, qui au détour d’un accident, vont avoir leurs vies transformées… La trame de ce roman est parfaitement bien rythmée par les différents souvenirs des protagonistes et « les voyages irréels ». Pour ma part, ce roman m’a complètement happée et j’ai hâte de discuter avec l’auteure au Salon du livre de Pusignan qui se déroule le week end prochain. Et je finirai ma chronique par une citation de Paulo Coelho qui je trouve colle parfaitement à ce roman : « les rencontres les plus importantes ont été préparées par les âmes avant même que les corps ne se voient. »  »

Lyanea «  Dès les premières pages, j’ai perçu l’intensité qui allait m’accompagner dans la lecture. Outre l’imagination pour répondre à la question de ce qu’il se passe durant un coma, l’environnement de la course automobile choisi pour l’un des personnages a attiré toute mon attention. Au fil des 274 pages, les enchevêtrements des constructions familiales, les déboires amoureux, les luttes pour la vie ont servi de toile de fond à une rencontre des plus improbables entre Isabelle et Nathan, tous deux dans un coma profond. Le style fluide, précis, émouvant de l’auteur ne m’a pas laissé de répit et a soutenu ma curiosité jusqu’à la dernière ligne car quand on pense pouvoir se laisser aller à se relâcher, le geste de tourner la page s’impose pour connaître la suite. C’est bien écrit, bien organisé, pas du tout incroyable et l’on se dit : mais pourquoi pas ? Se promener dans le monde des écuries automobiles et pouvoir se penser au volant, se battre avec chacun des personnages souhaitant revenir à la vie de tous les jours, passer derrière les faux-semblants des familles est particulièrement distrayant. C’est le deuxième roman d’un auteur qui a déjà séduit les lecteurs avec son premier, nul doute que sa carrière ne fasse que débuter et je suis sûre qu’une ME sérieuse va se pencher sur ce nouveau talent.  »

Et bien d’autres …

Une vie… ça passe très vite Nathan. Tu t’attardes encore sur hier que demain t’emporte déjà…

Pourquoi redirigeons-nous votre achat ?

Acheter le produit

Catégorie : Étiquette :