Christian Blanchard, auteur.

« On ne fait pas ce qu’on veut et cependant on est responsable de ce qu’on est. » Jean-Paul Sartre

 

Naître en milieu de siècle est une bonne idée, ça fait des comptes ronds ! Le faire entre Rhône et Saône vous lie à cette ville. Lyon serait donc ma ville, et même si désormais je vis dans le Haut-Beaujolais, les bords de Saône me restent familiers.

Ma vie active terminée, j’ai pu m’adonner davantage à l’écriture. De la poésie, je suis passé à d’autres formes d’écriture, théâtre, nouvelles puis romans. Autodidacte dans l’âme, l’auto-édition m’est apparue assez évidente tant le chemin de l’édition est épineux.

« Il était une voix… » est mon troisième ouvrage publié à compte d’auteur.

 

Un banc sur la plage - Maurice Revelli

Il était une voix…

Résumé

C’est l’histoire d’un homme, l’histoire d’une vie. Telle qu’il la revisite quand, à l’automne de celle-ci, miné par le tourment, il fait le chemin en arrière. Surgissent alors des souvenirs, ressuscitent des êtres chers, se présentent maintes directions, celles qu’il a empruntées et celles qu’il n’a pas prises. Ces choix qui tiennent à si peu de choses, ces mensonges que l’on fait, aux autres et à soi-même, et qui font qu’une vie est à nulle autre pareille.

Extrait

Cent-trente-neuf clous !

La vieille porte de bois grisée par le temps, avait très exactement cent-trente-neuf clous. Je les avais comptés, recomptés, plusieurs fois, de haut en bas, de bas en haut. Des hommes, probablement des paysans, avaient bâti de leurs mains cette maison, quelque trente ans avant la révolution française ! Les pierres, de chaux liées, avaient l’âpreté de cette époque, les murs étaient bruts, des sols suintait l’humidité de la terre, tout semblait hostile et pourtant, en franchissant le seuil de cette maison j’avais su que c’était là !

Un banc sur la plage - Maurice Revelli

Par-delà mes frontières, ou la vie rêvée de Czeslawa

Résumé

C’est une histoire de ruptures. Rupture des liens et des racines lors de l’exil, rupture affective avec des êtres chers, rupture relationnelle lorsque la maladie ferme la porte à double tour.

Et c’est à travers les yeux de l’enfance, puis d’une femme devenue avant d’être femme recluse, que nous est contée cette histoire.

Extrait

Juillet commençait à peine. Dans le jardin, tard le soir, les premiers jours d’été allongeaient l’ombre des grands arbres. Ne changeant rien à nos habitudes, et malgré ma peine, ce dimanche nous étions allés à la campagne, préparer la maison, la grande maison qui depuis des années nous accueillait chaque été, qui durant trois mois résonnaient des cris et des jeux des enfants.

Le soleil nous avait déjà donné quelques belles couleurs, la renaissance nous était promise.

J’ai toujours beaucoup aimé l’été et son indolence, et puis c’était ma récréation, de longs weekends et ces moments de partage avec les enfants et les petits enfants.

Mais ça, c’est déjà la fin de l’histoire, ou presque ! Avant… c’était il y a déjà bien longtemps !

Un banc sur la plage - Maurice Revelli

Enfin quelques nouvelles de Lui.. (Nouvelles)

Résumé

Treize nouvelles comme autant de fruits mêlés, aux saveurs mélangées, friandises sucrées-salées, juste épicées.

Treize histoires courtes, issues d’un même terreau, nées d’une même branche d’où s’écoulent pourtant deux sèves différentes.

L’une paisible, poétique, lissée, avançant à pas feutrés et se nourrissant de rêves éveillés ; celle que l’on connaît de l’auteur.

L’autre plus tumultueuse, pas forcément moins poétique mais plus irrespectueuse, élevée au quotidien de la rue, au contact du bitume ; cette autre part de lui, cet ombrageux et mystérieux Lui.. !

À travers ces treize récits et ce titre en forme de message longtemps espéré, l’auteur et son double s’amusent à brouiller les pistes, et, d’un style à l’autre, d’une nouvelle à l’autre, en se passant parfois le témoin, s’évertuent à révéler l’ambivalence qui sommeille en chacun de nous.