Cristèle Karmen Dandjoa, auteure.

« Des mots sur les images, des images sur les mots. »

Le but de cette collection est une rencontre touristique et culturelle de l’Afrique.

Dans le premier tome, nous allons à la rencontre du peuple Bassar du Togo.

Dans celui-ci, nous irons découvrir la culture Guin du peuple d’Aného au sud du Togo. Tout cela dans un décor plein de couleurs, avec des personnages fabuleux, mélangeants mythes et réalités traditionnelles. C’est un voyage culturel et de partage que propose l’auteure pour les petits et les grands enfants, aventuriers et amoureux de l’Afrique.Conte a partagé en famille dès l’âge de 5 ans.

 

 

Mayi Siréna, ​est un personnage spécial créé par l’auteure Cristele Karmen Dandjoa.

Mayi aime la nature et la nature le lui rend bien. Cette petite fille a été adoptée dans un village par la femme du chef, qui ne pouvait pas avoir d’enfant.

Née d’une sirène, elle a la particularité d’avoir 3 jambes.

Sa mère adoptive, Gora, la découvre dans une rivière et l’adopte tout de suite  comme sa propre fille. Elle la présente  au peuple Bassar qui l’accueille aussitôt.

Dès qu’elle est  en âge de comprendre, ses parents la ramènent  à la rivière, où elle découvre ses véritables origines. Là, elle rencontre sa vraie mère la sirène, qui lui propose de choisir entre une vie de sirène dans la rivière et celle d’une fillette ordinaire dans le village de Bassar. Mayi choisit de rester avec ce peuple qui l’a adoptée. Elle perd ainsi sa troisième jambe pour ne plus être qu’une Bassar comme les autres, du moins, en apparence.

PETIT EXTRAIT de Mayi, la pierre sacrée :

 » Très curieuse et impatiente, la petite Siréna, profitant de l’animation, fit mine de rejoindre le groupe des enfants. Elle chercha alors le silence et petit à petit, s’éloigna de l’agitation. Elle marcha quelques instants, quand, au détour d’une case, elle se trouva enfin face à un immense bleu, qu’elle fixa émerveillée. Elle n’avait jamais rien vu d’aussi beau et d’aussi grandiose. La grande eau chantait un air doux et sourd et dansait, ondulant son dos comme les hommes et les femmes d’Aného qui dansaient sur la place du village. Mayi s’approcha des vagues sans crainte. Elle s’assit sous un cocotier et les observa danser. Profitant de ce moment intime avec la nature, la petite Bassar ne remarqua pas tout de suite les hommes qui accostaient leur barque sur le rivage. »

Tome 2 à paraître en avril 2018

Mayi et sa famille se rendent au village d’Aného pour la cérémonie de la prise de la pierre. C’est une cérémonie sacrée pour ce peuple, mais la pierre sacrée sera dérobée par un aigle géant. Mayi se donnera pour mission de la récupérer pour les gens d’Aného.

Mais c’est un incroyable voyage qui l’attend, jonché de surprises.

Désormais, Mayi n’a plus que deux jambes. Mais on verra qu’elle peut reprendre ses trois jambes parfois pour courir plus vite. On découvrira d’ailleurs avec elle, qu’elle peut également avoir une queue de sirène dans la mer si nécessaire.