La nuit du Rozier

Jean Benjamin Jouteur

Une découverte qui m’a mise une sacré claque !

Une histoire palpitante à l’issue inattendue. Une soirée de potaches qui vire au drame et dont les protagonistes ne mesureront l’horreur que le lendemain. Au cours de l’enquête qui va suivre cette nuit d’épouvante, l’auteur va nous faire découvrir ses personnages avec leurs faiblesses, leurs blessures, leur inconscience et parfois même leur folie et, au fil de la narration on se surprend à être interpellé dans notre propre parentalité. Ces mômes deviennent les nôtres, nous avons peur pour eux et nous culpabilisons de n’avoir pas su mieux les protéger.

Les hommes me dégoûtent ! Je préfère les Elfes, il faut dire qu’ils ne sont pas vraiment humains. Ce sont des anthropomorphes. J’aime bien ce mot, même si j’en ignore la signification exacte. Quand j’aurai le temps, je demanderai à Wikipédia. Lui saura ! Pourquoi machinalement, j’ai dit « lui » ? Wikipédia pourrait être de sexe féminin !

Pourquoi redirigeons-nous votre achat ?